PHP – Introduction

Nous allons voir aujourd’hui comment fonctionne le PHP. Pour commencer, vous devez avoir un serveur de scripts PHP. Je ferais tout en PHP 7, sous un Windows / Apache / MySQL / PHP, le même que j’ai installé dans mon tutoriel WAMP. Si vous n’avez pas de serveur PHP sous la main, vous pouvez installer un WAMP ou un LAMP au choix à la main par l’intermédiaire de mes tutoriels, ou regardez pour une solution clés en main sur un moteur de recherche (ou louez un serveur PHP sur Internet). Je ferais tout mon tutoriel avec mon WAMP, je n’indiquerais donc pas l’utilisation du FTP ici.

Dans mon répertoire « c:\other\install\htdocs », j’ai créé un sous-répertoire « tutophp1 ». On va travailler sur le fichier « index.php ». Comme il nous faut un éditeur de code PHP, pour ma part, j’ai choisi PSPad, disponible sur http://www.pspad.com.

Avec PSPad, créez donc un nouveau fichier PHP (Menu « Fichier », « Nouveau fichier », sélectionnez « PHP », puis cliquez sur « OK ». Enregistrez le de suite dans le sous-répertoire « tutophp1 » sous le nom « index.php ».

Tout code PHP doit se situer entre les balises ouvrante « <?php » et fermante « ?> ». Si du code se trouve en dehors de ces deux balises, il sera alors interprété comme texte brut. Dans notre cas, nous allons utiliser PHP derrière un serveur web (Apache), par conséquent, nous allons travailler sur des pages Web avec un navigateur internet.

Hello World

Tout premier programme à écrire est un « Hello World », alors allons-y.

Fichier index.php :
<?php

  echo 'Hello Word!';

?>
Description du code
  1. On ouvre la balise « <?php » pour déclarer du code PHP.
  2. On demande a PHP d’écrire la chaine « Hello World! » dans notre document avec l’instruction « echo ». A la fin d’une ligne d’instruction, il faut toujours placer un « ; ».
  3. On ferme avec la balise « ?> » pour signaler à l’interpréteur PHP qu’on en a terminé avec lui.

Note: J’aurais pu placer la chaine entre deux guillemets plutôt que des apostrophes, ça aurait eu le même effet.

Enregistrez votre fichier, et si vous travaillez avec un serveur local, allez sur http://localhost/tutophp1/. Voila, on a affiché la chaine « Hello World! », pas très utile dans l’immédiat, mais c’est mieux que rien. On va maintenant ajouter du code HTML à notre page pour mieux comprendre l’intérêt de PHP. Cette fois, on écrira le code en dehors des balises « <?php » et « ?> ».

Fichier index.php, v2 :
<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <meta charset="UTF-8">
    <title>Hello World PHP</title>
  </head>
  <body>
    <?php

      echo 'Hello Word!';

    ?>
  </body>
</html>

Nous voici maintenant avec un code HTML 5 valide. Cette fois-ci, on a écrit directement du texte avant, et après le code PHP, pour avoir le même résultat que précédemment, avec un titre en plus.

Les variables

Utilisons maintenant une variable pour notre chaine, et écrivons cette chaine dans la balise <title> et dans le <body> de notre document.

Fichier index.php, v3 :
<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <meta charset="UTF-8">
    <title>
      <?php

        $variable = 'Hello World!';
        echo $variable;

      ?>
    </title>
  </head>
  <body>
    <?php

      echo $variable;

    ?>
  </body>
</html>

Voila qui est fait. Enregistrez le fichier, puis regardez le résultat. Nous avons définit une variable avec le préfixe « $ », nous l’avons nommé « variable », assigné la valeur chaine « Hello World », puis donné à manger en paramètre à l’instruction PHP « echo ».

Nous avons pu sans problème intégré plusieurs bouts de code PHP au sein d’un document HTML. Cependant, de façon générale, pour que le code PHP puisse être interprété par le parseur PHP, il faut que le fichier porte l’extension « .php ».

Conclusion

Félicitations! Vous savez désormais comment on déclare du code PHP, et avez utilisé une variable chaine pour afficher un même texte à plusieurs endroits. Ceci n’est qu’une des vastes possibilités de PHP. On peut (presque) tout faire en PHP, cependant, il est limité par défaut, comme par exemple une limite de temps d’exécution fixée à 30 secondes (modifiable dans le fichier « php.ini »). D’autres limitations sont mises en œuvre, on les verra au fur et à mesure de mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *